الجمعة، 27 مايو، 2011

L’Ancien au Moyen-Orient a-t-il expiré? Pourquoi? Et comment le nouveau Moyen-Orient va être?

Mazen H. ABBOUD – L’Ancien au Moyen-Orient a-t-il expiré? Pourquoi? Et comment le nouveau Moyen-Orient va être?


Ce sont des questions qui sont rarement posées dans le Levant, ou dans ce que l’on appelle le Moyen-Orient. Est-ce qui se passe actuellement pourrait être considéré comme un rêve pour certains et un cauchemar pour d’autres, et est-il est un processus inévitable?

Il est bien évident que le Moyen-Orient est en pleine métamorphose, les murs de la peur se sont effondrés à travers ce qui est appelé les médias sociaux. Les régimes autocratiques et oppressifs tremblent et tombent, le changement est le résultat d’une dynamique interne (comme la quête de la liberté) engendrée par un changement dans l’environnement régional. Ce qui se passe maintenant dans le Levant, pourrait être comparé à la chute du mur de Berlin et des régimes communistes en Europe de l’Est dans les années 1990. Ces évènements constituent en effet une nouvelle étape dans le parcours historique de la région. Apparemment, les élites de la région ont lancé des révolutions, par le biais des médias sociaux contre des régimes autocratique, qui n’ont pas pu parvenir à un développement et des droits fondamentaux de la liberté d’expression et d’action, ou la vision de régimes qui ne pouvaient pas protéger leurs territoires, soit contre les agressions israéliennes ou à atteindre une paix réelle et complète éternelle avec ce dernier.

Cependant,, ce n’est pas la même histoire dans les différents pays. On peut citer l’exemple de la Libye, ou l’on peut aussi l’odeur du parfum de pétrole qui a aidé à la dernière escalade de la situation, tandis qu’en la Syrie on peut ressentir l’ombre de la lutte du conflit entre l’Occident et l’Iran sur la question du Moyen-Orient ainsi que des affrontements entre les sunnites et chiites pour le pouvoir dans la région.

Il est évident que le président Obama a saisi l’occasion et se fit l’avocat du changement et la démocratie au Moyen-Orient; son administration fait un bon usage de modifier cette région et pour obtenir par la voie diplomatie ce que les autres administrations ne pouvaient pas obtenir par les guerres contre des régimes en perte de vitesse.

Personne ne sait exactement ce à quoi le nouveau Moyen-Orient ressemblera dans les années à venir, mais je suis certain qu’il ne pourra pas ressembler à l’Europe d’aujourd’hui, le Moyen-Orient n’étant pas l’Europe orientale, et 2011 n’étant pas 1992. En outre, le coût du changement dans la région de pétrole et les conflits seraient beaucoup plus élevés et les résultats potentiels pourraient se révéler des engagements politiques dans le court et moyen terme plus intenses pour nous et le monde.

Il est vrai que les pays émergents du Moyen-Orient seront plus démocratique à long terme, mais moins modérés, moins variés, et moins stables dans les courts et moyens termes, les régimes émergents devront certainement tenir compte de la véritable identité des populations étant intrinsèquement antioccidentales et les conservatrices. On peut s’attendre à ce que les minorités devront disparaitre avec les musulmans modérés, mais également qu’une une paix véritable entre Arabes et Israéliens serait impossible avec la mise en place de régimes plus extrémistes, aussi bien dans les pays arabes qu’en Israël. Nous devons donc nous attendre à un regain de violence et de chaos dans le court et le moyen terme.

Cela explique que les politiques suivies par les États-Unis pour des changements dans le Moyen-Orient reste un cas spécifique à chaque pays de la région, sur la base d’une analyse composée par des variables qualitatives de la liberté, la démocratie, de l’extrémisme, la stabilité et la paix. Cependant, cela n’est pas une tâche facile à conduire, personne ne pouvant spéculer précisément les effets de la dégradation dans un certain état face à la sécurité internationale, à la situation politique et économique, et aux les risques d’interférences des intérêts constitués par le pétrole qui constitue un paramètre important de l’économie mondiale.

Enfin, ce qui se passe au Moyen-Orient en général et la Syrie, en particulier, est important, et inévitable. Il s’agit de la lutte d’un peuple pour obtenir ses droits fondamentaux en évinçant un régimes autocratique et oppressif. Il s’agit d’autant plus du début d’un dur processus de développement à long terme pour la construction d’un démocratie? Nous pouvons croire le Moyen-Orient est aujourd’hui dans une situation critique, mais également d’une réalité, l’ensemble du monde se réjouissant de devenir un meilleur endroit à vivre.

Published by libnannews Web on the 27th of May.2011
http://libnanews.com/2011/05/27/lemergence-dun-nouveau-moyen-orient/

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق