الثلاثاء، 29 نوفمبر، 2011

Le pont naturel de Faqra à nouveau menacé Publier

Le pont naturel de Faqra à nouveau menacé
Publier

Des explosions à la dynamite à 500m à vol d’oiseau du pont naturel de Faqra se sont produites, dans le cadre des travaux de délimitations de terrains effectués par la municipalité de Kfardebian, mettant une fois de plus ce joyau géologique en danger, selon un article publié sur l’ANI par l’écologiste Mazen Abboud.

Abboud, consultant en environnement et fondateur de l’Union des associations écologiques du Nord, a expliqué que le recours à la dynamite peut provoquer d’éventuelles fissures dans la pierre, et a invité la municipalité et les promoteurs à étudier les retombées des actes de délimitation et de construction à proximité de ce site, afin d’éviter toute agression de ce site naturel. Abboud a également appelé le Conseil Suprême de la Planification Urbaine à œuvrer avec les municipalités et les ministères concernés en vue de l’acquisition des terrains avoisinants afin de transformer le pont de Faqra, ainsi que les sites semblables menacés par le développement immobilier envahissant, en réserves naturelles.

Par ailleurs, et selon une information non-confirmée circulant sur le net et notamment sur les espaces dans les réseaux sociaux dédiées à la protection de l’environnement et du patrimoine au Liban, un certain Geryes Tayeh, connu pour être le propriétaire de carrières situées au-dessous de Faqra, aurait fait exploser à la dynamite une partie considérable de la montagne dans la nuit du dimanche 13 novembre, explosion qui aurait été entendue par les habitants de Kfardebian qui affirment que les portes et fenêtres ont été brusquement ouvertes sous l’effet de l’explosion.

Cette grave atteinte perpétrée contre ce pont naturel n’est pas la première, puisque depuis les années 90, des militants dénoncent des démarches similaires, de la part des promoteurs ou des propriétaires de carrières.

Libnanews

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق