الجمعة، 15 مايو، 2009

Signature du livre du journaliste Mazen Abboud au Batroun

Signature du livre du journaliste Mazen Abboud au Batroun (www.libnannews.com)

Beyrouth, le 14 mai - A l’occasion du lancement de son nouvel ouvrage « Seeds of Change », et à tous ceux qui n’ont pas pu assister à la première signature du livre qui s’est tenue à l’Ecole Supérieure des Affaires, le journaliste Mazen Abboud signe son œuvre ce vendredi, 15 mai 2009, à Beit el Mouni au Batroun, à 18h30. Cet évènement est organisé par l’association Batrouniat, sous le patronage du ministre des Télécommunications M. Gebran Bassil.
« Seeds of Change » ou « Graines du Changement » est un ouvrage d’une centaine de page, où l’auteur fait part de son expérience dans la société du pays des cèdres, met l’accent sur les diverses facettes des crises qu’endure le peuple libanais.
Afin de vous donner un idée sur l’univers de cette publication, Libnanews vous laisse découvrir ci-dessous le discours de Mazen Abboud lors du lancement de « Seeds of Change » le 27 avril dernier. « Aujourd’hui, le fermier se tient parmi vous fatigué mais point épuisé, pessimiste mais point désespéré. Il sait que sa mission est difficile mais pas impossible. Il se sent toujours réconforté par l’amour et l’attention que lui portent ses amis, et qui lui font sentir qu’il n’est pas seul. Il est décidé de poursuivre ses buts, n’importent les sacrifices qu’il doit consentir.Il a décidé de lancer les Graines du Changement de son école ; ce qui a produit des semis de Changement. Il a lancé son oeuvre modeste le 27 Avril, date significative pour tous les Libanais, pour dire que nous sommes tous nés libres, et nous sommes tous appelés à réaliser le changement sur notre terre, du Moyen-Orient.Lancer un livre le Lundi qui suit le nouveau Dimanche c’est semer de nouvelles graines dans un terrain inexploité ; c’est se libérer de la rancune du passé sans oublier les leçons précieuses qu’on en déduit.Je ne puis dire combien d’amour j’ai besoin pour garder vivant en moi l’enfant, le rêveur et l’homme affectueux.Je lutte pour croire toujours que chaque matin est le premier de ma vie, qu’il existe de méchanceté mais pas des méchants, qu’il existe parmi nous le mal mais pas le démon. Je lutte pour garder vivant en moi l’enfant villageois authentique sans se sentir un étranger.Souvent, l’enfant en moi souffre mais n’en a pas marre encore, il se sent seul mais toujours garde dans l’esprit que son Seigneur s’est aussi senti seul !!!Il est ici pour dire qu’il gardera toujours l’espoir pour le Liban et le Moyen-Orient. Il sait que parfois le soleil se lève pour inaugurer un nouveau jour pour l’humanité loin du désespoir. Entre temps, il travaille, prie et tente de garder son âme loin du démon. »Libnanews
Pour plus d’informations sur Mazen Abboud, consultez l’interview accordée par ce dernier à Libnanews en cliquant ici.
Libnanews

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق