الخميس، 5 يوليو، 2012

Pétrole : un « manque de transparence » dans le choix des membres du comité organisateur ?

Liban jeudi, juillet 5, 2012 Mazen Abboud, un écologiste, a dénoncé hier ce qu’il considère comme un « processus non transparent dans le choix des membres du comité organisateur du secteur du pétrole » (en vue du forage off-shore pour l’exploitation de gisements de gaz et de pétrole au large du Liban). Dans un communiqué, M. Abboud a dit craindre que « les noms qui seront proposés par le comité chargé d’étudier les dossiers de candidature au Conseil des ministres aient été décidés antérieurement sous le manteau, même avant que le ministère du Développement administratif ne lance un appel public aux candidatures ». Comme exemple du manque de transparence du comité, M. Abboud évoque « le fait que les personnes non sélectionnées pour les interviews n’ont pas été averties et que les noms des candidats retenus n’ont pas été rendus publics ». Autre motif de suspicion selon l’écologiste : il n’y a aucun expert pétrolier dans le comité chargé d’étudier les dossiers de candidature. « Ce qui s’est passé prouve une volonté, chez les responsables, de nommer leurs collaborateurs proches au sein de ce comité organisateur, tout en préservant les apparences, conclut M. Abboud. Tout cela n’est pas rassurant. La découverte de cette richesse pétrolière, avec de telles pratiques, pourrait se transformer en une malédiction. J’appelle le président de la République à remettre ce sujet sur la table du Conseil des ministres. »

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق